Beauté noire – Paris vs Londres

Bonjour à toutes et à tous! Dès mon arrivée à Londres, j’ai constaté qu’il s’agissait d’une ville bien plus internationale que Paris. Beaucoup plus de nationalités et d’ethnies différentes, une autre approche du vivre ensemble. Et une variété de carnations foncées encore plus étendue, car, l’Empire britannique étant jadis beaucoup plus étendu que les colonies françaises, certes nous avons ici peu de nord-africains (je vous dis pas la galère pour trouver un resto servant un bon couscous! il y a un marché à prendre!!), mais nous avons en revanche des gens originaires de nombreux pays d’Afrique noire, d’Asie du Sud, et des Caraïbes entre autres.

Comme vous le devinez, cela a un impact sur le marché et les tendances beauté. Mais, n’ayant pas la peau foncée moi-même (je suis plutôt en train de virer au gris pâle vue la quantité de soleil outre-Manche), j’ai demandé à ma blopine Nancy, du blog Beauty by Cyann, de venir vous parler du sujet en tant que guest blogger ici… Poursuivre la lecture

La Potion Infinie d’ARgENTUM

Il y a quelques semaines, ma peau n’était pas en grande forme. La grisaille, une montée de stress au bureau, de la nourriture plus riche avec l’hiver qui se prolongeait… et une utilisation quotidienne plutôt que ponctuelle de Glow Tonic. Bref, ma peau faisait n’importe quoi: elle tirait mais était luisante sur la zone T, présentait pas mal d’imperfections ainsi qu’un teint brouillé. C’est alors que j’ai reçu un mail intrigant d’ARgENTUM, une marque dont je n’avais entendu parler et qui me proposait de tester son unique produit: La Potion Infinie. Poursuivre la lecture

Mon soin du visage chez Su-Man

Certaines beauty-addicts sont en quête perpétuelle du meilleur mascara du monde: elles en achètent toujours un nouveau, ne rachètent jamais le même, dans l’espoir de trouver le meilleur justement, et aussi parce qu’elles aiment bien tester. Une poignée d’entre elles le trouvent, le rachètent toujours, voire en font des stocks au cas où la marque concernée aurait l’idée destructrice d’en arrêter la commercialisation.

Moi, je fais ça avec les esthéticiennes… Poursuivre la lecture

Bienvenue dans les cavernes d’Ali Baba de la beauté!

Que vous soyez une professionnelle de l’esthétique, ou une simple beauty-addict, vous aimez sans doute piocher parmi les produits pros plutôt que de rester cantonnée à ceux de grandes surfaces ou de parfumerie. Pigmentation, concentration en actifs, rapport qualité-prix, choix… beaucoup d’arguments poussent des consommatrices avisées à se frotter aux pros afin de faire tout ou partie de leur shopping beauté.

La première bonne nouvelle, c’est qu’à Londres aussi il y a un tas de boutiques professionnelles qui ouvrent leurs portes aux particuliers mais comme elles n’ont pas pignon sur rue, les non-pros ne savent pas toujours où aller. La seconde bonne nouvelle, c’est que ce billet va vous épargner de longues recherches en vous indiquant précisément où trouver quoi. En bonus, je vous proposerai des idées d’activités hors shopping beauté, afin de varier les plaisirs et/ou ne pas assommer l’éventuel petit ami / mari / pote qui vous accompagne (dites-moi en commentaire si vous aimeriez que je fasse cela plus souvent). C’est parti! Poursuivre la lecture

News – Lancements et nouvelles printanières

Bonjour! J’espère que vous avez, comme moi, passé un excellent week-end. A Londres, le temps fut absolument sublime: pas un nuage dans le ciel, températures à la hausse, Anglaises jambes nues et en tongs (je ne plaisante pas!)… Bref, après un long automne et presque pas d’hiver, le printemps se fait sentir. Le moment idéal pour faire le point sur différentes news printanières. Poursuivre la lecture

Do you speak English… beauty English? (+ résultat concours)

Quand je suis arrivée à Londres il y a déjà bientôt 5 ans, j’avais, arrêtons la fausse modestie, un niveau d’Anglais plutôt très bon. Point de don du ciel ou de science infuse, non, il faut simplement admettre que faire de la musique + avoir commencé à apprendre l’Anglais à 3 ans + adorer ça + avoir une Maîtrise (ouh, je suis vieille!) de Langues Etrangères Appliquées, ça aide. Tous mes amis me disaient « Toi, tu vas super bien t’en sortir, fingerzinzenoze! ».

Ouais, sauf que, si parler correctement et avoir fait des stages en France où j’écrivais souvent en Anglais était une chose, vivre entourée de cette langue au quotidien, et dans une culture différente, c’en est une autre… Poursuivre la lecture

Steamcream

Deux fois par semaine, j’ai mon petit rituel « institut à la maison ». Après avoir retiré le maquillage, j’utilise un gommage, puis un masque – nourrissant ou purifiant, selon l’état de ma peau. Suite au rinçage, vient la lotion tonique pour éliminer les résidus de masque et contrebalancer l’effet néfaste du calcaire sur la peau.

Après avoir appliqué mon soin contour des yeux, dilemme (« et là, c’est le drame! »). Dois-je laisser ma peau « respirer »? Ou dois-je appliquer ma crème de nuit habituelle? La première solution ne me paraît pas idéale, surtout après l’utilisation d’un masque purifiant: pas envie que ma peau tire pendant la nuit. La seconde ne me semble pas optimale non plus: les crèmes de nuit ont en général une texture assez riche, qui me fait craindre d’ »étouffer » ma peau après mon rituel « institut ».

C’est là qu’entre en scène Steamcream.

Poursuivre la lecture

Bienvenue chez Briggs, le barbier über vintage de St James

Mon mari est un drôle de consommateur de beauté.

D’un côté, il utilise, matin et soir, dans cet ordre: gel nettoyant, contour des yeux, crème hydratante. De chez Shiseido Men, excusez du peu. Et quand il y pense, il utilise même le tube de gommage pour le visage Simple que j’ai soigneusement déposé sur le rebord de la baignoire à son attention.

De l’autre, il se rase le moins souvent possible (je me suis faite à l’idée de vivre aux côtés d’un hérisson la majeure partie de la semaine), il se coiffe uniquement quand, avant une soirée, je lui lance un regarde de chat potté, et il va chez le coiffeur environ 3 fois par an – chacune de ces 3 fois, c’est suite à des suppliques continues de ma part qu’il se décide enfin.

La semaine dernière, après un peu plus d’un mois d’âpres négociations, je le retrouve, après le travail, à une soirée entre amis, dépouillé de ses excédents chevelus. Et le plus étonnant, c’est qu’il a voulu raconter son expérience à tous les convives. Alors, après le vif succès de son billet relatant son soin en institut pré-mariage, je me suis dit que je me devais de le laisser vous raconter, à vous aussi, son aventure chez le barbier Briggs…

Poursuivre la lecture