Comme je vous l’avais expliqué dans mon billet sur nails inc., la folie des vernis à ongles et produits a largement gagné le Royaume-Uni. Cela donne lieu régulièrement à la naissance de marques fraîches et funky telles que Ciaté

Ca ne vous dit rien ? Vous êtes sûr(e)s ? Mais si… Primo, je vous en avais parlé rapidement ici comme de LA marque qui fait du bruit en ce moment sur le marché des ongles avec leur dissolvant au chocolat blanc et leurs vernis à ongles nommés Paint Pots. Et deuxio, cette marque a été présente sur quelques blogs français grâce à son référencement sur ASOS.

Pour faire les choses dans l’ordre, voici quelques mots sur la marque. Elle a été fondée il y a six ans par une manucure professionnelle originaire du Kent, Charlotte Straughan. Elle décide de s’établir en Irlande où elle ouvre une chaîne de nail bars. C’est là qu’elle sent un manque sur le marché, celui d’une marque à la fois professionnelle, en laquelle les pros du métier peuvent avoir confiance, mais aussi féminine et branchée pour plaire aux consommatrices finales et ainsi générer de la revente (car comme vous le devinez, c’est ça qui fait marcher le business, plus que les services requérant de la main d’œuvre). Car avouez que bien souvent, les packagings et noms des produits utilisés par les professionnels de la beauté – je pense aux marques de soin en institut, des capillaires pros, etc. – sont peu glamours, même si de plus en plus de marques, telles TIGI, réussissent à allier le meilleur des deux mondes.

Ceci étant dit, Charlotte a plus d’un tour dans son sac. Car elle ne se cantonne pas qu’aux cuticules des Irlandaises : elle est aussi manucure dans les défilés de la Fashion Week londonienne. Et là, forcément, en étant backstage, elle voit non seulement toutes les futures tendances en matière de couleurs, mais elle comprend aussi le très haut niveau d’exigence quant à la qualité des produits utilisés sur les mannequins comme Helena Christensen, Lily Donaldson, Agyness Deyn, Daria Werbowy, Gemma Ward ou Jessica Stam.

C’est ainsi que forte de ces savoirs, elle créé Ciaté en 2004. Je n’ai pas réussi à trouver d’où venait ce nom assez improbable – si quelqu’un a l’info, qu’il/elle se manifeste, merci :) Mais ce n’est que depuis l’an dernier que la marque connaît un boom retentissant, marqué par l’arrivée de ses produits sur le fameux site ASOS ! A l’heure actuelle, Ciaté est présente dans une douzaine de pays incluant l’Arabie Saoudite et l’Afrique du Sud.

Ciaté revendique plusieurs points forts qui font sa différence. D’abord, une qualité professionnelle née de l’expérience de Charlotte Straughan en nails bars et sur les défilés. Ensuite, des couleurs super tendance, comprenant à la fois des classiques (rose pastel, rouge-noir…) et des teintes plus funky pour celles qui n’ont pas froid aux yeux (vert gazon, jaune bouton d’or, bleu canard… faites vos jeux !) avec en bonus des collections saisonnières et des éditions limitées pour faire monter le désir.

En parlant de désir, je pense que ce qui suscite celui des consommatrices, en plus des deux points précédents, est clairement le côté sexy et féminin assumé de la marque : un logo élégant (une silhouette de lustre baroque), des produits tout sauf ennuyeux (notamment le fameux dissolvant au chocolat blanc), des noms de teintes résolument charmeurs (qui peut résister à Cupcake Queen, Twinset & Pearls, Couture ou Kitten Heels ?) mais surtout des packagings sortant des codes habituels.

 

En effet, la signature de Ciaté, est d’avoir mis des petits nœuds en tissu sur ses flacons de vernis. Simple, mais efficace : les consommatrices adorent, les rédactrices de beauté roucoulent de plaisir, donc les consommatrices en redemandent. Et puis cela rend les produits plus visibles – récemment je me suis arrêtée net devant un salon de manucure près de chez moi car j’ai vu les petits nœuds, tellement pas banals.

Et là j’ai envie de dire : « mais pourquoi personne n’y a pensé avant ? ». Car oui, le vernis c’est funky grâce aux couleurs et parfois à leurs noms, mais qui a osé proposer de beaux flacons avant Ciaté ? Prenez O.P.I., LA marque dont tout le monde parle : flacons moches. Essie, qui monte qui monte depuis son rachat par L’Oréal : bof, peut mieux faire. Même Chanel, du haut de ses 20€ le flacon et de sa qualité à améliorer (c’est mon opinion personnelle… ainsi que celle de centaines de blogueuses), se repose un peu trop sur ses lauriers avec son flacon carré et épuré (en même temps c’est ça qui fait son charme, on est d’accord)…

Bref en termes de marketing, je trouve que rien que cette identité visuelle à part fait de Ciaté un exemple à suivre sur le marché des ongles. Car avec ce positionnement si particulier, elle arrête de faire passer pour des schizophrènes les consommatrices, mais aussi les pros des ongles (qui sont des artistes, donc sensibles à ce qui est esthétique), qui veulent à la fois une haute qualité ET des packagings choupinous. Une antithèse pourtant abondamment utilisée par des marques comme MAC ou Kiehl’s qui affirment ne pas vouloir en faire trop sur leurs packagings (libres à vous de les croire) afin de se concentrer uniquement sur la qualité de la formule…

Passons au test produit maintenant. Dans un des derniers numéros du Marie Claire UK, un des Paint Pots de Ciaté était offert. Et bien que me faisant gentiment gronder par ma chef quand j’arbore un vernis d’une marque concurrente, je n’ai pas pu résister à l’envie de tester une griffe britannique, avec, en tête, VOUS mes chers lecteurs J Il y avait le choix entre un rouge « Ferrari » nommé Mistress –  joli mais un peu trop clinquant à mon goût – et Dangerous Affair, un beau rouge profond, une sorte de rouge-noir mais plus rouge que noir (vous suivez ?).

Tout d’abord, les flacons des vernis Ciaté sont grands, TRES grands. 13.5 ml, et une forme un peu bizarre. Paraît qu’elle est facile à tenir dans la main pendant qu’on se peint les ongles, personnellement je n’en suis pas convaincue. Le bouchon est fin et long et ça c’est clairement un bon point : cela le rend très maniable.

Puis ça se gâte. D’abord, l’application a été fastidieuse. Malgré un pinceau plat décrit comme « optimal » avec ses 250 poils, l’épaisseur de la formule fait qu’il ne m’a pas particulièrement facilité la tâche. Et cette épaisseur engendre un autre problème : plus vous posez une couche épaisse de vernis, plus il met du temps à sécher…

J’applique une deuxième couche et suis un peu déconcertée : l’étiquette précise « full coverage » mais je ne suis pas vraiment d’accord, j’ai vu beaucoup mieux. Dangerous Affair étant assez foncée, j’ai un peu peur du résultat avec des couleurs plus claires mais qui nécessitent une bonne opacité pour donner un joli résultat, comme les vert pomme et autre orange vif… Evidemment, comme je n’ai pas testé que Dangerous Affair il m’est impossible de me prononcer formellement, mais disons que cela m’inquiète un peu et ne me donne pas forcément envie de m’en offrir d’autres.

En revanche, je dois avouer que l’autre mention de l’étiquette, « long lasting » est vérifiée. La tenue est en effet exemplaire, environ une semaine. Là-dessus, chapeau !

En bref, c’est une marque que je vous conseille si

vous avez eu un coup de cœur pour une teinte unique chez Ciaté (et vous avez la flemme de chercher un « dupe » ailleurs)

vous aimez plutôt les pastels qui tolèrent un fini un peu transparent

vous avez totalement craqué sur les petits nœuds (pour vous ou pour offrir) et trouvez que si Ciaté est sur ASOS c’est que c’est top branché et qu’il vous FAUT des produits de cette marque

En revanche si vous détestez la moindre transparence et que vous êtes adeptes des couleurs plutôt foncées ou alors très vives, mieux vaut peut-être aller voir ailleurs !

Pratique

En France, aucun salon de manucure ne propose Ciaté à ma connaissance. En revanche ASOS propose les vernis, et le site officiel de Ciaté livre en France. Petit bonus : jusqu’au 18 décembre 2010, entrez le code promotionnel CIATEMC pour bénéficier de 15% de réduction sur le montant total de votre commande !

Au Royaume-Uni, de plus en plus de salons proposent les produits Ciaté, en manucure et à la revente.

Prix : Paint Pots à £9 pièce, £14 le dissolvant au chocolat blanc

2 Commentaires

  1. Marine
    Posté le 29 novembre 2010 à 20:32 | Permalink

    J’adore la couleur « blood » de ton vernis et j’aime aussi beaucoup les packagings (ils me font penser à des encriers de boudoir !), mais j’adore les coloris opaques, donc ce sera sans moi… Dis donc, si ta chef arrive vraiment à distinguer d’un coup d’oeil si ton vernis est un de votre marque ou pas, je suis bluffée !

  2. chamcham
    Posté le 9 décembre 2010 à 11:58 | Permalink

    Hihi! J´avais craqué pour le Marie-Claire aussi.

    D´ailleurs, je trouve toujours dingue que les magazines anglais offrent de vrais « cadeaux » et que le prix du magazine ne change pas!!!!!

    J´ai pu ainsi acquérir le fameux vernis rouge-noir que tu as testé. :-D
    (perso, je trouve le petit noeud un peu cheap…)
    Et aussi un petit tube de crème pour les mains l´Occitane cherry blossom avec le ELLE du mois de novembre.

3 Trackbacks

  1. [...] taille voyage voire taille vente. C’est de cette façon que j’ai découvert des marques comme Ciaté, Nails Inc. ou encore Cowshed. Et c’est également ainsi que j’ai découvert une nouvelle [...]

  2. [...] de chemin parcouru pour cette petite marque britannique, entre mon premier article à son sujet il y a deux ans, et l’effervescence qui l’entoure désormais! La griffe aux petits [...]

  3. [...] y a déjà Ciaté et ses vernis incroyables, Sleek Make Up (que j’ai d’ailleurs connue en France) et sa gamme [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>